BANDEAU
Apprendre la musique est possible à tout âge ! Venez à notre rencontre à la MPT.

Historique

En Savoir Plus

Projets-Concerts

Accès membres

Contacts et Don

Trompette

Ateliers intrumentaux



Trompette

La trompette est un instrument de musique à vent de la famille des cuivres clairs. Elle est l’instrument le plus aigu de la famille des cuivres. Elle est constituée d’une embouchure, d’un tuyau cylindrique et d’un pavillon. Ce tuyau cylindrique lui donne un son brillant par rapport au son plus doux des instruments de la famille des saxhorns tel que le bugle, le cornet, l’euphonium et le tuba contrebasse. L’ajout de pistons permet ainsi de jouer des notes plus graves et de combler ainsi les notes manquantes de la trompette naturelle ou du clairon. Le registre courant s’étend sur deux octaves et demie, du Fa# grave au Do au-dessus de la portée (Contre-Ut). La trompette la plus courante est la trompette en sib mais il existe des trompettes en ut, en ré, mib, sol et la, et bien sur la trompette piccolo en sib.

L’embouchure de trompette est la section amovible que vous placez sur vos lèvres pour générer le son. Fabriquée généralement en métal, plus rarement de plastique, bois ou ivoire. L’embouchure de trompette est devenue au fil du temps un petit bijou de technologie, elle est usinée en une ou plusieurs pièces au centième de millimètre.

La branche d’embouchure ou « perce » va de l’embouchure à la coulisse principale et est sans aucun doute une partie tout aussi importante que l’embouchure de la trompette. Assurez-vous de la nettoyer assez souvent pour éviter qu’une matière étrange ne s’y accroche et qu’elle ne modifie le son et les sensations de jeu de manière évidente. De forme cylindrique pour la trompette et conique pour le bugle et le cornet, elle se distingue aussi par ses diamètres différents. Petite perce (S), perce Moyenne (M), perce Moyenne-Large (ML), Large (L) voir eXtra-Large (XL). Plus une perce est large, plus vous pourrez jouer fort sans cuivrer le son, l’instrument exige plus d’endurance pour soutenir le son.

La coulisse principale, appelée aussi pompe d’accord, elle permet d’accorder la trompette en fonction de la température de l’air et de l’instrument. Plus la température de l’air est froide, plus vous devrez enfoncer la coulisse d’accord et inversement. Il existe des formes différentes, arrondies ou plus coudées (en D).

Le bloc pistons est composé de trois ou quatre pistons en fonction du type d’instrument. Les pistons sont reliés entre eux par des entretoises. Le bloc pistons est la pièce principale où tous les éléments de la trompette viennent s’y fixer par soudure (pavillon, coulisses, branche d’embouchure).

La clé d’eau ou clé Amado est un orifice permettant au trompettiste d’évacuer la condensation en l’actionnant et en créant un léger souffle à l’intérieur de l’instrument.

Les coulisses abaissent le son en fonction de leurs longueurs. La première coulisse abaisse le son d’un ton. La deuxième coulisse d’un demi-ton et la troisième coulisse d’un ton et demi.
Les anneaux de coulisses ou crochet permettent aux trompettistes de tenir l’instrument et de faire fonctionner les coulisses des pistons. En effet, les coulisses 1 et 3 peuvent se régler en ajustant leur longueur pour modifier la justesse des notes.

Le pavillon de la trompette permet d’augmenter et de projeter la vibration émise par les lèvres. Composée d’une seule plaque de métal formé à la main, sa forme plus ou moins évasée, plus ou moins large influe grandement sur les qualités sonores de l’instrument. Ainsi son choix tant au niveau taille, matière et finition sont d’une importance capitale pour trouver le caractère voulu de l’instrument.

La trompette peut être fabriquée avec des finitions différentes: dorée, argentée, brossée, colorée, mate, peinte de couleur différente ou encore plaquée Or. Chacune de ses finitions apportent un cachet, une âme et une sonorité particulière à votre trompette. Enfin, une ou plusieurs couches de verni sont appliqués à l’instrument pour protéger le métal de la corrosion.

Retour Son de la trompette   
Famille :  Cuivres
Tessiture :  Deux octaves trois-quarts.
Matériau : 

Cuivre, généralement recouvert d'une touche de vernis protecteur.
Dimensions : 

À peu près 46 cm de longueur, le tuyau déroulé atteignant 1,4 m.
Origines :  Les premières trompettes à pistons ont été produites en Allemagne en 1820, et au Etats-Unis en 1825. C'est en Europe qu'elles ont achevées leur évolution au cours du 19ème siècle.
Classification : 

Aérophone : le son est produit par la vibration d'une colonne d'air.
Divers : 



Les trompettes datent d'au moins 3 500 ans. On en trouva en argent et en bronze dans la sépulture du pharaon Toutankhamon en Egypte.
Retour