BANDEAU
Apprendre la musique est possible à tout âge ! Venez à notre rencontre à la MPT.

Historique

En Savoir Plus

Projets-Concerts

Accès membres

Contacts et Don

Cornet

Ateliers intrumentaux



Cornet

Le cornet à pistons a les mêmes origines que la trompette. C'est le premier instrument à bénéficier de l'invention des pistons en 1820, d'où son nom.

 
Jean-Baptiste Arban a fait beaucoup pour populariser le cornet à pistons. Il a inventé des techniques de double et triple coup de langue qui lui ont permis de jouer du cornet avec une virtuosité exceptionnelle. Il a aussi écrit la célèbre méthode utilisée pour l'apprentissage de tous les instruments de la famille des cuivres avec trois pistons.

Les premiers cornets étaient munis de 2 pistons "stolzel" -du nom de l'inventeur- puis 3. les pistons en vigueur aujourd'hui sont du type "Perinet"; ont cohabité pendant une période ces deux types de pistons ainsi que les modèles dit "Berlinois" et "Viennois".

Le cornet est constitué par l'embouchure, le tube, les trois pistons et le pavillon. Le tube est conique, ce qui lui donne un son doux, moins brillant que celui de la trompette.
Son jeu repose sur les mêmes principes que pour la trompette.
C'est un instrument soprano, en sib. Le registre courant s'étend du fa grave au do au-dessus de la portée (contre-ut). Il existe aussi des cornets sopranino en mib possédant un registre plus élevé.

Retour Son du cornet   
Famille :  Cuivres
Tessiture :  Deux octaves 1/2
Matériau : 

Cuivre, généralement recouvert d'une touche de vernis protecteur.
Dimensions : 

À peu près 44 cm de longueur, le tuyau déroulé atteignant 1,4 m.
Origines : 



Le cornet à piston est une modification du cor de poste circulaire, réalisé dans les années 1820 par Jean-Louis Antoine, connu sous le nom de Halari.
Classification : 

Aérophone : le son est produit par la vibration d'une colonne d'air.
Divers : 





Le cornet à piston a existé sous de nombreuses formes, notamment celle du cornet à piston de poche apparu à la fin du 19ème siècle. Il était si petit qu’on pouvait le transporter à l‘épaule dans un petit étui en cuir comme des jumelles de théâtre.
Retour